lundi 19 janvier 2009

Slumdog millionaire

Un très bon film de 2 heures ! L’histoire est simple : dans les bidonvilles de Bombay, un certain Jamal Malik, 18 ans, tchaï-wara (livreur de thés) dans une société de services téléphoniques, est sur le point de remporter la somme colossale de plusieurs millions de roupies lors de la version indienne de l’émission «Qui veut gagner des millions?» avec Anil Kapoor dans le rôle du Foucault local, mais contraint par la police (!) de justifier ses bonnes réponses, il leur raconte sa vie dans la rue, ses histoires de famille (mendicité avec son frère Selim, rencontre avec Latika, autre gamine des tandis dont il est tombé amoureux et qu’il perd de vue en s’enfuyant d’un orphelinat douteux). Mais comment ce jeune homme est-il parvenu en finale d’une émission de télévision? C’est le fil rouge de ce film palpitant du début jusqu’à la fin avec des acteurs de grand talent et très attachants, un rythme d’enfer qui me rappelle le Calcutta de Sarnath Banerjee avec des va-et-vient entre passé et présent (enfance, jeu télévisé, interrogatoire au commissariat de police) parfois déroutants mais nécessaires, et surtout une superbe musique (nous sommes tout de même au pays de Boollywood)…tout ça donne un film majestueux à ne pas rater !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

il passe quand ce film, je (en tout cas ma femme) ne voudrais pas le rater

Danis a dit…

Ça se joue un peu partout cette semaine, et sans doute moins les semaines suivantes.

Évidemment il faut privilégier la version originale pour savourer l'accent et autres jurons mémorables genre "Haram-Djada" (bon-à-rien) ou "Mother-Tjod" (prononcez "Mader-Tjod") que je me garderais bien de traduire...(la traduction sera donnée en sous-titre).

Bon film avec madame donc !