mercredi 12 mars 2008

L'art de solliciter une médaille


Dans la série "une croix de légion d'honneur à tout prix", voici un dessin envoyé de Bar-le-Duc le 29 décembre 1897 par Édouard Martin, convoyeur d’armée (cote provisoire LH/3241) pour souhaiter la bonne année au général Davoust et lui solliciter par la même occasion une croix de la Grande chancellerie.

Le dessin occupe toute la longueur du papier (environ 22 cm), Édouard Martin a utilisé des crayons de couleurs ainsi que de l'encre et quelques lavis couleur. C'est un dessin extrêmement naïf mais plein de bonne volonté, les détails sont précis (notamment sur les motifs floraux qui ornent les lettres). On y lit "souhaits de bonne et heureuse année, de très bonne santé, de bonheur parfait, de prospérité et de longévité d'un blessé de la bataille de Sedan à monsieur le général Davoust, etc." et elle continue par :

Mon cher général
Le soussigné Martin Édouard, blessé grièvement à la bataille de Sedan, demeurant à Bar-le-Duc (Meuse) a l’honneur de vous adresser de nouveau ces quelques lignes
[en fait 2 pages !] au sujet de la demande de Croix de Chevalier de la Légion d’honneur que j’ai adressé à la Grande chancellerie il y a déjà plusieurs années (…) pour avoir été blessé aussi grièvement en 1870 sur le champ de bataille de Sedan (jambe amputée et autres blessures reçues à mon autre jambe par des éclats d’obus) étant à la tête de mes chevaux et de ma voiture, mais encore principalement pour avoir sauvé en face de l’ennemi à la bataille de Mozon, un certain nombre de voitures de convoyeurs (…).

Mais une note en marge indique "écrit le 30 décembre 97 [donc le lendemain] que le Gd Ch. [Grand chancelier] le remercie de ses souhaits mais que comme c’est sur la proposition du Gd Ch. qu’il a déjà été médaillé il ne peut plus être proposé pour la croix en invoquant les mêmes motifs…".

Pas de bol pour notre nommé Martin ! être amputé d'une jambe ne suffit manifestement pas à amadouer le Grand chancelier qui semble en avoir vu d'autres !

Aujourd'hui c'est différent…

2 commentaires:

Jean Pierre Jacob a dit…

Quel beau travail...Quelle patience artisanale..
C'est un peu proche des réalisations de l'Art Brut, la fantaisie et le délire en moins.

Avec mes amitiés

Danis a dit…

N'est-ce pas cher JPJ ?

Merci et amitiés

D.