vendredi 20 juin 2008

Un chansonnier limousin ou une croix à tout prix


Dans les dossiers de demandes de la croix de la Légion d’honneur, cette sublime lettre d’Auguste Bastier, ancien soldat et se disant chansonnier limousin, au président de la République, en date du 4 décembre 1895 (LH/3191).

«Depuis longtemps j’attends la croix de la Légion d’honneur, elle a été demandée par les journaux de Limoges, les ouvriers veulent faire des pétitions, je ne vois pas l’utilité d’employer ce moyen [ben voyons !].

Je me recommande tout simplement à vous monsieur le Président.
(…)
Dans la douce conviction que vous voudrez bien faire droit à ma demande. Je dépose à vos pieds monsieur le Président mes hommages les plus sincères et les plus respectueux.
(…)
Veuillez je vous prie monsieur le Président m’honorer d’une réponse favorable, etc.

[et pour finir]
répondez-moi oui ou non, vous êtes le chef supérieur de la France

[et on signe…] Auguste Bastier, poète et chansonnier limousin, barde du 71e des mobiles, consécrateur des grandes actions gouvernementales, générales et municipales de la France, etc.

[et pour preuve, on envoie une chanson sur l’air de la Marseillaise et intitulée «La rue Pétiniaud Beaupeyrat», j’ai vérifié, cette rue existe encore de nos jours]

1er couplet

La rue Pétiniaud Beaupeyrat à Limoges
Porte le nom d’un grand savant
Qui a fait parler jusqu’aux Vosges
À Paris et au Vatican (bis)

C’était un grand propriétaire
Dévoué à tous les habitants
Il a administré longtemps
Notre ville en qualité de maire

(refrain)

Il a tout sacrifié
Par son grand dévouement
Son or (bis) et son argent
Qu’il soit donc apprécié

2e couplet

Notre ville était sans ressources
Sans crédit, sans grain, sans argent
De Beaupeyrat ouvrit sa bourse
etc., etc.»

L’histoire retiendra de lui qu’il n’a, hélas, pas obtenu sa croix de la Légion d’honneur…

7 commentaires:

Jean Pierre Jacob a dit…

Je viens d'envoyer l'adresse de cet article à mes enfants qui habitent Limoges. Hors du commun ce personnage; ils vont peut être trouver d'autres pistes d'histoire locale.Ah la belle province.
Bonne soirée.

Danis a dit…

Pièce vraiment amusante. Il serait tout aussi amusant de chanter cette marseillesse inédite.
Bonne journée J-P-J.
D

isajacob87 a dit…

pas évident de chanter avec ses paroles.
Je découvre ce blog que je viendrais visiter de temps en temps.

Anonyme a dit…

Je fais des recherches sur Auguste Bastier Poëte et chansonnier de Limoges. Cordialement Nadia

Danis a dit…

Avec vos recherches sur Bastier, vous serez servie avec ce dossier.
Il est en effet libre de consultation et il me semble que celui-ci contient des pièces assez intéressantes. Pour le consulter, il faut juste se déplacer aux AN à Paris ou en demander une reproduction. Bien à vous Nadia.

Anonyme a dit…

Merci beaucoup de votre réponse. J'ai trouvé dans une vente aux enchères des manuscrits originaux d'Auguste Bastier datant des années 1885 (environ)portant sur plusieurs chansons et ma curiosité étant grande de savoir qui était ce poete, je fais donc des recherches. J'habite à Limoges et je ne connaissais pas ce nom qui apparament était illustre dans notre région.
Cordialement Nadia la Limougeaude

Danis a dit…

Bonnes recherches donc ! Si d'aventure je trouve d'autres Bastier, je l'indiquerai ici.