lundi 28 janvier 2013

Le monument à la mémoire du général Leclerc à Antony

Le monument à la mémoire du général Leclerc aujourd'hui (dans le rond rouge)

Le monument à la mémoire du général Leclerc : voici un monument devant lequel je passe souvent à Antony, et même si par nature, les choses militaires me sont totalement indifférentes, j’ai trouvé intéressant de tracer son historique depuis le moment où André Blaise, alors maire d'Antony (1947-1955) répond à un certain Mauruqueu, domicilié alors au 40 Céline (juste à côté de chez moi !) en ces termes :

«Cher Monsieur, j’ai bien reçu votre lettre relative à la mort tragique du Général Leclerc, et soumettant à la Municipalité une suggestion pour honorer sa mémoire (…). Je crois devoir vous informer qu’un comité a été formé à Antony, précisément dans ce but, et je transmets bien volontiers votre lettre à ce Comité pour étude. Veuillez croire, etc. lettre du 18 décembre 1847» (Archives municipales d’Antony, 1 M 659).

Ce M. Mauruqueu serait-il donc à l’origine de ce monument ?

(Source : Archives municipales d’Antony, dossier 1 M 659)

Rappelons qu’Antony a été la première ville libérée du département des Hauts-de-Seine (département de la Seine pour être précis), et c’est donc tout naturellement qu’une cérémonie à la mémoire du Général se déroule au carrefour du Petit-Massy (angle de l’avenue de la Division Leclerc, route d’Orléans et rue de Chartres) le 6 décembre 1947 avec honneurs militaires par les troupes de la garnison de Paris.

Ce n’est qu’une année plus tard (en 1948 donc) qu’on trouve un extrait du registre des délibérations du conseil municipal d’Antony tendant à «l’érection d’un monument à la mémoire du général Leclerc à Antony» d’après l’initiative prise par la Fédération des œuvres d’Après-Guerre. On demande au Conseil de bien vouloir se prononcer sur l’emplacement susceptible de recevoir le monument envisagé.

(Source : Archives municipales d’Antony, dossier 1 M 659)

Très vite, le choix se porte sur «le terrain appartenant au département de la Seine et situé au lieudit Pont d’Antony entre l’avenue Rabelais (qui existe toujours) et la RN 20 (devenue D920 depuis)». On sollicite à cet effet, une cession à titre gratuit, au préfet de la Seine, du terrain choisi.
…mais problème! Il avait été prévu que cet endroit soit réservé à la mise en place d’un garage d’autobus assez important avec un projet de grande envergure du Métropolitain (lettre du préfet de la Seine au président du conseil général, 28 mai 1948)…mais finalement, toujours par délibération du conseil municipal d’Antony le 28 décembre 1949, on autorise la ville d’Antony d’ériger le monument à la mémoire du général Leclerc dans cette «parcelle de terrain cadastrée section BX n° I» mise à sa disposition gratuitement.

(Source : Archives municipales d’Antony, dossier 1 M 659
Ici le terrain cadastré B.X. n° 1 )

Les autres pièces de ce dossier concernent les plans de situation du monument, des photographies de l’emplacement choisi dans son état actuel ainsi que la maquette du monument, des dessins avec vue perspective, des notes sur le coût du projet et son mode de financement, des appels d’offres divers pour l’exécution des travaux de plantations (gazon des talus, etc.).



Source : Archives municipales d’Antony, dossier 1 M 659)
(le terrain B.X. n° 1 choisi pour le monument :  avant)

Les travaux achevés, restait à trouver une date qui satisfasse tout le monde : 15 octobre 1950? oui mais c’est la rentrée de la Chambre et «cette date ne rappelle rien de particulier, et ils [les parlementaires ?] seront en plein travail» (mais le 15 octobre était un...dimanche, va sans dire!)…le 26 novembre alors? oui, «ce serait plus indiqué et donnerait des possibilités  d’achèvement beaucoup plus normales et correspondrait à quelque chose qui a vraiment trait à la vie, ou plutôt, en la circonstance à la mort du général Leclerc» [le Général Leclerc est mort le 28 novembre 1947]…bon, va falloir trouver une date maintenant ! on pense retenir le 15 octobre «parce que [cette date] a été fixée par madame le Générale et que les fils du Général qui sont actuellement en permission seraient alors présents»…(compte-rendu de la réunion [du conseil municipal] du vendredi 22 septembre 1950 à 21h).

Source : Archives municipales d’Antony, dossier 1 M 659)
(le terrain B.X. n° 1 choisi pour le monument :  après) - inauguration -

Finalement, on décide d’inaugurer le monument le dimanche 15 octobre à 15H…15/10/1950 à 15H…on aime bien harmoniser les chiffres à Antony.

Aucun commentaire: