mercredi 18 mai 2016

En Nouvelle-Calédonie….la formation continue...

La formation continue à Nouméa (Nouvelle-Calédonie) malgré la proximité de cette plage de Kuendu à cinq minutes du Service des Archives de la Nouvelle-Calédonie (SANC), une des plus belles plages de Nouméa, pour mettre en place un site de publication et de valorisation des archives et pour former les agents du service au classement et à la rédaction d’instruments de recherche conformes à l’EAD entre le 11 et le 15 avril dernier.


La plage de Kuendu

C'est effet la plus belle plage de Nouméa, à seulement cinq minutes du SANC et aussi les meilleurs apprenants (Marie, Catherine, Claude, Christophe, Jean-Moé, Édouard, et Ingrid Utchaou, directrice du SANC) que j’ai côtoyés jusqu’alors dans le cadre d’une formation sur le traitement des archives définitives, pour former les agents du service de manière à ce qu’ils aient tous la même pratique archivistique et ainsi contribuer au classement et à la rédaction d’instruments de recherche (IR) conformes à l’EAD.

Service très jeune créé en 1987 par une délibération du congrès de Nouvelle-Calédonie, le SANC emploie une petite dizaine (seulement !) d’agents pour gérer environ 13 kml de documents (les magasins peuvent encore accueillir jusqu’à 4 kml). Il accueille les archives publiques du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie sous la forme classique de versements mais aussi des dépôts des services et établissements publics de l’État. De fait, on distingue deux textes juridiques relatifs aux délais de communicabilité : un pour les archives de la collectivité Nouvelle-Calédonie et des provinces (trois provinces avec chacune une assemblée de province pour le pouvoir législatif et un président pour l’exécutif, mais qui, ensemble, exercent les compétences qui ne relèvent ni de l'État ni de la Nouvelle-Calédonie) et l’autre, donc, pour celles qui ne concernent que l’État et les communes.
Les Archives de la Nouvelle-Calédonie ont choisi Ligeo comme outil de gestion des archives, de la collecte à la communication et à la diffusion de leurs instruments de recherche. Christophe Dervieux, archiviste diplômé d’Angers, est le responsable de cette implantation.

L'indexation sous Ligeo
Outre l’intégration du Thésaurus pour la description et l'indexation des archives locales anciennes, modernes et contemporaines (l’ancien thésaurus W), le SANC a également souhaité y rajouter de nombreuses autres listes d’autorités dont une liste géographique spéciale qui tient compte des spécificités locales (provinces et différents niveaux de subdivisions coutumières notamment).
La liste d’autorité « contexte historique », elle aussi tout aussi spécifique, sera rajoutée plus tard.

Sous l'ISAD(G)...l'EAD sans peine...

Ma contribution, quant à elle, s’est limitée à donner aux agents un complément d’informations sur l’ISAD(G), la manière d’analyser selon la pratique archivistique française (libre ensuite au chef de service d’adapter ou de préférer telle type d’analyse plutôt qu’une autre, pourvu qu’il y ait une certaine homogénéité dans l’écriture). Nous avons ensuite apporté quelques éclaircissements sur la manière d’indexer.

La plus grosse partie, et sur laquelle la directrice avait souhaité que je porte plus d’importance était l’EAD, que nous avons découvert dès le deuxième jour (voir notre programme jour par jour sur https://sites.google.com/site/formationsanc/ ) : la description des principaux éléments et des attributs, ainsi que de petits exercices de circonstance ont complété cette prise en main de l’EAD.


Dorénavant, les agents formés à l’EAD sauront distinguer les éléments les plus importants tels unitid, unitittle, unitdate, scopecontent, etc., et pourront, s’ils le désirent, exporter leur instance EAD, y apporter des modifications et ensuite l’importer sous Ligeo

Notre fin de stage de cinq jours s’est achevé sur le thème de la « valorisation » : montage d’une exposition à laquelle tous les stagiaires ont participé pour faire connaître Roch Pidjot (1907-1990), le tout premier député kanak de la Nouvelle-Calédonie (voyez sur le site que les stagiaires ont eux-mêmes créé sur https://sites.google.com/site/stagesanc/ ). La valorisation sur Facebook est en cours et après les démarches administratives d’usage n’hésitez pas à « aimer » cette nouvelle page qui sera bientôt créée...

Pour en revenir à Ligeo, l’application sera opérationnelle d’ici la fin de cette année 2016 et nul doute qu’elle intéressera un grand nombre de lecteurs désireux de commencer leurs recherches bien avant leur (long) déplacement ou les compléter.

3, rue Félix-Raoul Thomas - BP 525
Nouville - 98845 Nouméa Cedex


Aucun commentaire: